Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 12:37

Je n’ai pas écrit sur ce blog depuis longtemps, car la vie privée de notre président a constitué l’essentiel de l’actualité médiatico-politique de ces derniers temps ; sujet qui ne m’apparaissait pas appeler de commentaires particuliers. Néanmoins, devant le « phénomène médico-politique » que constitue la mise en scène – volontaire, comme le montre la lecture par exemple du « Canard Enchaîné » - je voudrais faire part de quelques réflexions.

Chez Nicolas Sarkozy, tout est calcul et réflexion. La mise en scène de sa vie privée ne saurait échapper à la règle. Et le fait est, qu’à trois mois des élections municipales, l’actualité politique bruisse plus des rumeurs de mariage du président que d’analyse sur les enjeux des élections municipales. Alors que ces municipales pourraient fortement apparaître comme un vote « sanction » à l’égard d’un président et d’un gouvernement en chute dans les sondages, je ne peux pas croire que cet aspect ait échappé à l’omni-président.

Néanmoins, j’ai l’espoir que cette stratégie finisse par desservir Nicolas Sarkozy.  Dans notre société abreuvée de comédie romantique et de télé-réalité, il restera toujours une part importante de la population pour s’intéresser plus aux errements sentimentaux du président qu’aux élections municipales. Mais le changement pourrait peut-être venir des journalistes politiques. Depuis l’élection présidentielle, la plupart d’entre eux se sont ralliés sans nuances à la ligne gouvernementale, mais la lecture de certains journaux, l’écoute de certaines radios indique que la tendance fléchit légèrement. Je vais risquer une idée, lu là encore dans le « Canard Enchaîné » : les journalistes politiques sont aujourd’hui ravalés au rang de journaliste people, réduit à commenter la vie privée du président et sérieusement concurrencé par Gala, Voici et autres Paris-Match. Combien de temps supporteront-ils la remise en cause de leur prestigieux métier ?

Hélas, devoir espérer que les journalistes politiques retrouvent un semblant d’objectivité au nom de la « sauvegarde de leur métier », face aux journalistes people, si on en est là, c’est qu’on est tombé bien bas….

Partager cet article

Repost 0
Published by Pingouin094 - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires