Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 10:46

Ici ou là, certains parlent d'un "troisième tour" social et dans la rue. Bien que militant communiste et anticapitaliste, je ne soutiens pas ce point de vue. N. Sarkozy a été élu à une majorité absolue des voix et sa légitimité ne peut être remise en doute.

 Il sera donc le prochain locataire de l'Elysée, et ce jusqu'en 2012. Néanmoins, hormis un certain "domaine réservé", en France, c'est le Premier Ministre qui conduit l'action du gouvernement. Ce sera donc au Premier Ministre de mettre en oeuvre son programme politique. Le 18 mai, Nicolas Sarkozy nommera selon toute vraissemblance François Fillon pour appliquer le programme électoral de Nicolas Sarkozy.

 Mais si le bail de Nicolas Sarkozy a l'Elysée ne saurait être remis en question d'ici à 2012, celui de François Fillon à Matignon pourrait bien connaître quant à lui une fin prématurée le 17 juin 2007, et l'action du gouvernement qu'il devait mener avec lui.

 Les institutions de la Vème république, telles que nous les a légués J. Chirac nous offre en effet non pas un troisième tour de l'élection présidentielle, mais un second scrutin national dont l'enjeu est loin de n'être qu"un "contre pouvoir" à celui du président. L'Assemblée Nationale promulgue les lois et peut contraindre le gouvernement à la démission. Le premier ministre en France doit avoir l'appuis de l'Assemblée Nationale pour gouverner et mener sa politique.

Il est donc faux de dire que la politique qui sera mise en oeuvre durant les 5 prochaînes années a été décidée le 06 mai. La logique des institutions veut que cette politique soit décidée le 17 juin au soir, et qu'elle soit celle du parti ayant la majorité à l'Assemblée Nationale. 

 Les élections législatives ne sont pas le "troisième tour" de l'élection présidentielle. Bien au contraire, c'est l'élection présidentielle qui n'était "qu'un tour de chauffe". La vrai bataille commence maintenant. Celui qui rassemblera la majorité des électeurs dans un mois, celui là pourra vraiment décider de la politque à mener durant les cinq prochaînes années !

Alors, le 10 et le 17 juin, tous aux urnes pour mener une majorité de gauche, franchement de gauche et qui transforme la vie des gens !

Partager cet article

Repost 0

commentaires