Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 13:46

60 % d’abstention, c’est bien sûr un score extrêmement important. Surtout si on le met en regard avec l’abstention au deuxième tour de l’élection présidentielle, environs 20%. Cela nous dit trois choses :

 

La majorité des français n’ont pas conscience de l’importance de l’Europe sur leur vie. S’ils pensaient que l’Europe avait le même impact que l’élection présidentielle, ils se seraient déplacés dans les mêmes proportions, et la participation aurait été le double de ce qu’elle a été. On peut en partie attribuer ce manque de prise de conscience au rôle des médias (cf. article précédent).

 

Aucun parti ne peut prétendre bénéficier d’un fort soutien populaire : Ainsi, 28% des suffrages exprimés se sont portés sur l’UMP, soit 11% des électeurs inscrits.. Peut-on réellement parler de victoire quand le parti du président de la république faisant sa campagne sur le bilan de celui-ci au niveau européen ne fait se déplacer pour le soutenir que 11% du corps électoral ?

 

Les scores obtenus aux européennes ne veulent rien dire pour les élections futures : Moins de la moitié des électeurs c’est exprimée. Sur une autre élection, le nombre des électeurs pourrait pratiquement doubler. Et qui peut prétendre connaître les intentions de votes de cette seconde moitié de l’électorat. Une moitié de l’électorat qui vote différemment, cela peut faire basculer les résultats de telle ou telle liste. Faire des projections pour les élections régionales est totalement fantaisiste.

 

Aussi, on peut analyser les scores de chaque liste, et je n’échapperais pas à l’exercice. Mais il faut garder à l’esprit que cela ne constitue que l’analyse des rapports de force entre les « noyaux durs » de chaque parti ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent MELY - dans Elections Européennes
commenter cet article

commentaires

Bernard trannoy 01/07/2009 22:37

A lire de toute urgence dans Le Monde Diplomatique de juillet (journal qui est souvent plus à gauche que l'Huma) l'article de Alain Garrigou "Une lente agonie démocratique Elections sans électeurs"

bernard Trannoy 01/07/2009 15:31

Alors pour toi l'Europe telle qu'elle se construit est l'HORIZON INDEPASSABLE - Pour ma par je considère qu'il faut en sortir pour la refonder - Car continuer dans cette EUROPE LA c'est renoncer de fait à toute volonté de transformation sociale - C'est un choix que je respecte, mais il doit être assumé dans toutes ses conséquences Pour ma part ce n'est pas mon choix - J'ai voté mais à reculons et à contre coeur et chez mes camarades du PCF du bassin d'Aracachon je suis très loin d'être seul - L'Europe est destinée à exploser la seule question c'est quand ???Salutations

Laurent MELY 01/07/2009 15:51



 Non, je ne considère pas cette Europe comme un horizon indépassable. Mais je considère que ce n'est pas en s'abstenant qu'on la combattra et qu'on en sortira. 5 pays de l'UE ont connu une abstention supérieure à 70%...  La participation de ces pays à l'UE est-elle remise en cause pour autant ?
Non. 

 Les libéraux s'accomodent très bien d'une abstention massive qui leur laisse les mains libres pour dirriger comme ils
l'entendent.
En france, 6 électeurs sur 10 sont restés chez eux, 1 électeur sur 10 à peine à voter UMP. Et qu'est ce que la classe politique et les médias en retiennent : un "feu vert pour
poursuivre les réformes" ! Franchement, s'abstenir n'empêche rien. Au contraire, cela ouvre un boulevard pour les réformes libérales.

 Je considère qu'on combat mieux cette Europe là en élisant des députés européens anticapitalistes qui iront gripper les rouages de la
machine, comme Francis Wurtz l'a si souvent fait avec efficacité...

 L'Europe n'explosera pas toute seule, et elle n'explosera pas si les citoyens restent passif et vont pêcher le jour des
élections. Elle est bien plus mise en difficulté lorsque les peuples s'expriment massivement et s'y opposent dans les urnes, comme avec les référendums français, hollandais et irlandais.

 Sinon, pourquoi avons nous des députés à l'assemblée nationale ? Je ne considère pas la Vème république et le capitalisme comme un horizon indépassable. Pourtant, je vote aux
élections législatives pour des députés communistes qui iront porter notre parole au parlement.
 Ce qui est valable à l'assemblée nationale est aussi valable au parlemetn européen.



bernard Trannoy 30/06/2009 11:25

Pourquoi les francais n'auraient-ils pas compris ??? Il vote NON à 55% L'Europe foule aux pieds leurs votes, et en plus il faudrait appaudir. Pour l'abstention inutile de chercher ailleurs. En fait cette abstention est une mise en cause de CETTE Europe là - Elle ne sera jamais sociale - Peut-être en sortir pour la refonder sur d'autres bases - CELLE-CI EST DEVENUE, DE FAIT, IREFORMABLE Salautions 

Laurent MELY 30/06/2009 14:08



Je sais que l'aigreur vis à vis du non-respect du NON au TCE a joué un rôle dans l'abstention. Je pense néanmoins que cela n'a pas été une cause majoritaire de l'astention, et que,
globalement, le manque de prise de conscience quant aux enjeux de l'UE a joué un plus grand rôle. 55% de NON, ça ne fait pas 60% d'abstention.

 De plus, je pense que c'était une erreur. Je t'invite à lire l'article de mon blog qui traite de cette question : L'abstention, TCE et traité de Lisbonne  . De plus, dans certains pays,
l'abstention a atteint le score de 80% Et après ? Ces pays enverront néanmoins des députés européens à Lisbonne, exactement comme si la participation avait été de 80% et pas l'abstention. Je te
conseille de lire "Le Monde Diplomatique" de juin sur le sujet.



rémi 10/06/2009 11:33

L'abstention a bien un visage. celui du ras le bol de l'Europe...Lors du référendum sur la constitution européenne les francais se sont déplacer en masse pour voter NON... et pour les élections européenne il n'y a plus personne.Il faut dire qu'entre temps, leur vote à était bafoué par les députés.Environ 250 000 000 européen se sont abstenu, alors il faut arrété de dire que les gens sont des idiots et qu'il ne comprennent rien...Cela fait longtemps que le peuple à compris que ces élections n'était que le paravent démovratique d'une europe capitaliste, qui a de fait déjà confisqué le pouvoir au peuple.Le fait de participer à ces élections c'était donner une caution à cette comédie démocratique. Je ne prétend pas que le role du front de gauche était négatif, mais si au lieu de participer à la lutte des places il avait appeler à l'abstention, il serait aujourd'hui du bon coté de la barricade au coté du peuple et des vainqueurs.PS je ne fait pas parti du PCF mais je respecte ses militants, et j'espère que le débat est possible, avec des gens de bonne fois et de bonne volonté.Remi 26ans militant au PRCFMerci et bonne journée

Laurent MELY 10/06/2009 13:08


Tu as tord,

L'abstention a été organisée et voulue par le PS et l'UMP, qui ont tout fait pour qu'il n'y'ait pas de campagne. Si le premier s'en mord peut-être aujourd'hui les doigts, l'idée des deux étaient
d'éviter que se renouvelle le grand débat politique qui a eu lieu à l'occasion du référendum sur le TCE.

L'abstention, c'est aujourd'hui ce qui fait le mieux les affaires des libéraux européens. En s'abstenant, les électeurs "laissent faire" les partis pro traités de Lisbonne, qui ont un boulevard
devant eux pour réussir à le mettre en oeuvre.

Car la vérité, c'est que ni le TCE, ni le traité de Lisbonne ne sont entré en vigueur et que le combat continue.

Je t'invite à lire mon article dédié à cette question :

http://srv06.admin.over-blog.com/index.php?id=1101421236&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=551244631925