Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:15

http://www.expatries.senat.fr/senat-palais-du-luxembourg_96.jpgLes sénateurs communistes ont rejeté la loi d’orientation budgétaire pour les 5 prochaines années, provoquant des commentaires des plus absurdes de la part des médias (communistes et UMP ne font plus chambre à part, dans Libération, Sénat : droite, centre et communistes s’allient contre les budgets à venir, sur France Info, la fronde des élus communistes prend de l’ampleur sur RMCpour ne prendre que quelques exemples ), aussi une petite explication me semble nécessaire.

Le Front de Gauche et le PCF ont refusé de participer au gouvernement. Leurs parlementaires ont donc une liberté de vote vis à vis des propositions de lois gouvernementales. Parler de « fronde » ou de toute autre « brèche dans la majorité » dénote une non-compréhension de la situation politique de la part de certains journalistes.

Mais pire encore, une partie des journalistes parlent d’alliance, d’entente entre l’UMP et le Front de Gauche. Là, il ne s’agit plus d’une incompréhension, mais bien d’une volonté de nuire qui doit être dénoncée. On peut noter au passage que lorsque le PS et l’UMP ont voté ensemble la ratification du TSCG, personne n’a dit que le PS se ralliait à l’UMP … quand bien même le PS présentait et votait un texte négocié par le précédent gouvernement UMP.

Mais revenons au vote de la loi de programmation budgétaire. Les motivations des votes contre des sénateurs communistes d’un côté et de la droite et du centre de l’autre sont totalement opposées.

L’UMP a voté contre parceque « notre désaccord porte sur le chemin qui nous est proposé pour  aboutir aux 3% de déficit en 2013 et pour tenir nos engagements européens  au-delà de 2013 », selon M. Mariani. Les communistes ont voté contre parce que la proposition de loi « s'inscrit dans la perspective  du  pacte budgétaire européen » et notamment instaure l’objectif des 3% de déficit avec lequel l’UMP est en accord. On peut résumer en disant que les communistes votent contre parce qu’ils refusent la politique d’austérité voulu par le PS, et l’UMP parce qu’ils estiment que la politique d’austérité voulue par le PS est insuffisante. Tout le contraire d’une alliance, il s’agit bien d’une opposition totale de point de vue entre l’UMP et le Front de Gauche. Il ne faut que de la mauvaise foi journalistique pour y voir autre chose.

 

Sur le fond, revenons à la réalité des choses. Le Front de Gauche ne fait pas parti de la majorité gouvernementale. Bien au contraire, il s’oppose frontalement à la politique économique du gouvernement, qui prône l’austérité. Il s’y oppose dans la rue, comme avec la manifestation du 30 septembre, il s’y oppose au parlement comme avec ce vote au sénat.

Ce qui n’empêche pas le Front de Gauche de soutenir les textes qui font évoluer la société, comme par exemple la reconnaissance de la responsabilité de l’état dans les massacres du 17 octobre 1961 ou le mariage pour tous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires