Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 14:49

180 000 selon le Front de Gauche, 30 000 selon la Préfecture de Police, la bataille de chiffres concernant la manifestation du 5 mai atteint des sommets rarement égalés. Revenons y calmement.

 

Quelques éléments d’appréciations

Le parcours de la manifestation était Bastille - Rue de Lyon, - Boulevard Daumesnil - Boulevard Diderot - Nation, soit environs 2,250 km.

Le rassemblement était donné à 13h30, Place de la Bastille. La manifestation a démarrée aux alentours de 14h, mais la tête s’est arrêtée pour écouter les différents intervenants à la tribune à l’angle des rues Daumesnil et Rue de Lyon, dont elle n’est réellement partie que vers 15h. La tête de la manifestation est arrivée Place de la Nation entre 16h30 et 17h. A cette heure, il restait encore une foule importante qui n’avait toujours pas démarré de la Bastille. La queue de la manifestation est arrivée place de la Nation vers 18h30-19h.

Comme en attestent les différentes photos, la foule étaient dense, tant à la Place de la Bastille que durant le parcours sur les boulevards.

La foule était cependant un peu moins dense que lors du rassemblement de la Bastille lors des élections présidentielles, mais le parcourt était également un peu plus long (Nation – Bastille en ligne droite par le Faubourg St Antoine). On peut donc imaginer qu’il y’avait sensiblement le même nombre de manifestants, peut-être un peu moins.

 

La méthode de calcul de la police,

Comme le rappelle cet article de Libération, la méthode de calcul de la police est « tout à fait artisanal(e) et ce n’est certainement pas la solution idéale » selon René Bailly, Directeur du Renseignement à la Préfecture de Police de Paris :

Depuis des points d’observation en hauteur, les policiers comptent manuellement les manifestants par groupe de dix, en appuyant sur un compteur. Même si la manifestation est ensuite filmée pour un recomptage tout aussi manuel le lendemain, on imagine que la marge d’erreur est importante.

Cette méthode serait éventuellement envisageable si les manifestants défilaient en rang bien ordonné comme à un défilé militaire. Ce n’est évidemment pas le cas. Dans le cortège, les manifestants sont par groupe plus ou moins compacts. Mais surtout, de nombreux manifestants remontent le long des trottoirs, d’autres ne font que la première moitié de la manifestation, ou que la seconde moitié, voir se contentent de la regarder passer depuis un point fixe. La coulée verte était ainsi bien occupée par des manifestants. Tous ceux-là ne sont pas pris en compte.

Ensuite, ce n’est pas faire injure aux fonctionnaires ayant réalisé le comptage, que de penser que – sur ordre du ministère – leurs supérieurs aient pu remanier quelque peu les chiffres dans un sens plus favorable au gouvernement. A ce titre, on peut s’étonner que la Préfecture de Police ait annoncé ne pas publier de comptage avant la manifestation, avant d’en fournir un à l’issu de celle-ci.

 

La méthode de calcul du Front de Gauche,

Explicité sur le site du Parti de Gauche, le Front de Gauche a basé ses calculs sur la superficie totale de la manifestation à son apogée (ce qui est une donnée à peu prêt objective), et sur une estimation de la densité de la manifestation (ce qui est une donnée plus subjective).

La Bastille fait environs 14 500m2, la Rue de Lyon pour sa partie empruntée par les manifestants 4 500m2, l’Avenue Daumesnil 10 000m2, le boulevard Diderot 15 000 m2, la Place de la Nation 17 000m2. Le Front de Gauche a estimé les manifestants à l’apogée de la manifestation à 4/m2 à Bastille, 3/m2 sur les boulevards et 2/m2 à la Nation.

Ces chiffres me paraissent pour le moins exagérés. Les manifestants se dispersant quasi immédiatement Place de la Nation, celle-ci était très faiblement occupé, à tout moment de la manifestation. Quelques milliers de personnes tout au plus. Compter 2 manifestants/m2 Place de la Nation est disproportionné. De même, s’il y’a sans doute eu 4 manifestants/m2 au début de la manifestation place de la Bastille, ce n’était certainement plus le cas au moment où la tête atteignait Place de la Nation. Idem, on peut peut-être minorer un peu le chiffre de 3 manifestants au m2, atteint en de nombreux points des cortèges, mais qui ne tient guère compte de différents points moins denses.

 

Regardons-y de plus prêt

Sans compter la Place de la Nation, le cortège faisait environs 44 000m2. Si on s’en tient aux chiffres de la préfecture de police de 30 000 manifestants, on tombe sur environs 0.68 manifestants/m2, ce qui aurait été un cortège extrêmement clairsemé. Les photos (voir ci-contre l'arrivée du carré de tête Place de la Nation)  montrent clairement que ce n’est pas le cas, et que les chiffres de la préfecture sont clairement sous-évalués.

Maintenant, en reprenant le mode de calcul du Front de Gauche, mais si on minore un peu les densités estimées par le Front de Gauche, avec une moyenne d’un peu plus de 2 manifestants/m2 sur les boulevards et un peu moins de 3 manifestants/m2 à la Bastille au moment où la tête à atteint la Place de la Nation, on obtiendrait environs 100 000 manifestants.

Ce chiffre me paraît plus proche de la réalité.

Ce chiffre est en lui-même effectivement le signe d'une grande réussite de la manifestation, qui a su mobiliser plus que lors de la précédente manifestation à l'appel du Front de Gauche, à l'automne, contre le Mécanisme Européen de Stabilité. Il témoigne que la contestation de gauche à la politique du gouvernement Hollande grandit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

signs of pregnancy 22/07/2014 11:34

It is quite clear from the photos how grand event! I am sure that everyone was surprised by the number of participants. It is always such nice experience to participate in similar events. Thanks for bringing this info.

bli 13/05/2013 23:01


Dans le métro en heure de pointe, on atteint probablement effectivemnt les 4 ou 5 personnes au m²: on a du mal à trouver où poser ses pieds. Mais des manifs denses comme ça? Localement, très
localement, peut-être. Pour l'ensemble du parcours, 3 personnes au m² c'est déjà largement sur-évalué.

bli 10/05/2013 18:54


Moi, ça me dérange que le PG ait osé envoyer une lettre au ministre de l'intérieur avec des estimations irréalistes de la densité. Ça décrédibilise le PG aux yeux des gens un peu attentifs.
N'importe qui peut s'imaginer ce que ça représente, 3 personnes par m². Personnellement, j'aurais peur de me retrouver dans une foule aussi dense. Imaginez un mouvement de panique dans une foule
où les gens sont à touche-touche. C'était vraiment aussi dense?

Pingouin094 12/05/2013 21:47



Ce qui est irréaliste, c'est d'abord l'estimation de la préfecture de police. 0,68 personnes au m2. Je pense que les photos sont relativement explicite pour démontrer qu'on était très largement
au dessus ...


Maintenant, vous ne devez pas avoir vécu beaucoup de manif pour dire que vous auriez "peur de me retrouver dans une foule aussi dense". Parceque 3 personnes au m2, c'est quand même moins dense
que le métro aux heures de pointes. Et des manifs aussi dense que le métro aux heures de pointes, ça arrive ...


Maintenant, concernant cette manif, localement, il y'avait vraissembablement 3 personnes au m2 dans les points les plus denses de la manif. Peut être même 4 au début de la manif Place de la
Bastille. Maintenant, dire que c'était la moyenne au moment où la manif avait le plus d'amplitude, ça me parait un peu exagéré.


2 personnes au m2 me parait plus plausible. Ce qui fait tout de même un peu plus de 100 000 personnes et toujours pas 30 000 ....



Bénédicte Cottaz-Cordier 07/05/2013 14:07


Bonjour,


j'ai lu et apprécié votre point de vue sur le nombre de manifestants. Cependant, je tiens à vous faire connaître mon avis. En effet, j'ai dû remonter la manifestation, à laquelle je participais,
pour retrouver quelqu'un à 15 h 30. La foule, sur l'avenue Daumesnil était extrêmement dense. Il m'a fallu près d'une heure pour arriver en face de l'Opéra Bastille, à l'entrée de la rue de Lyon.
Là, à 16 h 30 donc, j'ai renoncé à avancer sur la place de la Bastille qui était occupée de façon beaucoup plus dense qu'au moment où j'en étais partie, 2 heures plus tôt. J'ai appris, le soir,
par des copains restés dans le premier quart du cortège, qu'ils s'étaient déjà dispersés à Nation vers 17 h, heure à laquelle je suis repartie de la Bastille, toujours noire de monde. J'étais
déjà à Paris le 18 mars, et je fais partie des gens qui ont dû regarder les discours sur écran géant à la fin de la manifestation. Je peux vous affirmer que la densité de ce second remplissage de
la place n'avait rien à voir avec celui que j'ai pu constater (et n'ai pas oser affronter) le 5 mai. Je suis donc absolument sûre que nous étions beaucoup plus nombreux le 5 mai 2013 que le 18
mars 2012. Quant au nombre réel de manifestants, je l'ignore. Mais 3 personnes au mètre carré place de la Bastille à 17 h ne me semble pas si exagéré. A coup sûr, 2 personnes au mètre carré ne
m'auraient pas semblées un mur infranchissable.


Amitiés militantes


Bénédicte

Pingouin094 07/05/2013 14:27


Merci de ce commentaire. Mon "estimation" de la densité est effectivement issu de mon propre ressenti à la manifestation. J'ai personnellement fait la manifestation plutôt vers la tête. C'était
dense, mais pas compact. Et en arrivant Place de la Nation, j'ai pu constaté que les cortèges s'y dispersaient quasi immédiatement pour aller dans les rues avoisinantes. On y circulait très
librement, même s'il y'avait comme à chaque fin de manifs de petits groupes sur les pelouses, d'autres en train de ranger des camions ça et là. Ceci m'a fait dire que le chiffre de 2 personnes par
mètre carré place de la Nation était très exagéré. De même, je suis resté un long moment sur le trottoir à regarder défiler la manifestation. De nombreux cortèges étaient très compacts et serrés,
mais il y'avait parfois des trous entre eux, ou bien toute la largeur de la rue n'étaient pas prise. Là encore, le chiffre de 3 personnes au mètre carré m'a paru un peu exagéré. 2 personnes au
mètre carré est une estimation sans doute un peu basse, mais j'ai préféré faire ma démonstration en étant volontairement un peu bas, pour prouver que même sans exagération, au contraire,
l'estimation du nombre de manifestants indique une grande réussite pour le Front de Gauche. Par contre, je n'étais effectivement pas Place de la Bastille à 16h30. Je prends bonne note de votre
remarque qui confirme qu'il était juste de dire que la manifestation a bien occupé tout l'espace de la Place de la Bastille à la Place de la Nation à son appogée, soit environs 44 000 m2. Donc, en
écoutant ce que vous me dites, sans doute ais-je un peu trop minoré les calculs (même si je n'en démords pas, les organisateurs abusent sur le taux de remplissage de la Place de la Nation). Disons
donc que nous étions plus de 100 000 personnes, peut être 110 000, 120 000 ... Au moins autant, et sans doute un peu plus qu'en mars 2012, ce qui serait effectivement une très belle progression en
dehors du cadre d'une élection présidentielle. Donc, ce que vous me dites permet de confirmer que nous étions au moins 100 000


Wild ar-Rachid 06/05/2013 15:52


Merci pour cette analyse bienvenue. Toutefois, la Bastille, c'est plutôt 32000 m2
que 14500 m2, ce qui fait quand même pas mal de monde supplémentaire

Pingouin094 07/05/2013 14:31


En fait, je me suis basé sur le calcul donné sur le site du PG. Ils ont indiqué 58000 manifestants, 4 manifestants au mètre carré, j'ai fait la division pour avoir les mètres carrés. Maintenant,
voir le commentaire suivant, il semblerait que la manifestation était encore très dense place de la Bastille quand la tête est arrivée Place de la Nation. Donc oui, sans doute mon calcul est-il un
peu trop pessimiste et sans doute faudrait-il plutôt imaginer 120 000 - 130 000 personnes. Mais c'était justement l'intérêt de l'exercice : même en prenant des estimations volontairement minorées,
on arrive encore à un nombre de manifestants qui indique un très grand succès de la manifestation. C'est ce que je voulais prouver.