Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 14:19

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2012/11/08/SIGE_mariagetous_apx_470_.jpgNe pas autoriser la procréation assistée, sous peine de choquer un peu plus la partie la plus conservatrice de notre société, relèverait, si on regarde au fond des choses, d’une grande incohérence.

Qu’est ce qui peut légitimer ou non, d’autoriser la procréation assistée pour les couples de même sexe ? L’intérêt supérieur de l’enfant à naître. Hors qu’en est-il de l’intérêt de cet enfant à naître ? Raisonnons par l’absurde et imaginons qu’effectivement, l’équilibre psychologique de l’enfant soit gravement déséquilibré par le fait d’être élevé par deux parents de même sexe.

Rappelons qu’aujourd’hui, un homme ou une femme peut se découvrir homosexuel après avoir eu un enfant. Faut-il alors lui retirer l’autorité parentale dès lors qu’il se met en couple avec une personne du même sexe ?

Rappelons qu’une femme bisexuelle peut avoir un enfant d’un homme, tout en vivant en couple avec une femme. Faut-il l’avorter de force ?

Poussons le bouchon encore plus loin. S’il faut vraiment « un homme et une femme » pour l’équilibre du développement de l’enfant, que dire de ces enfants qui ne grandissent qu’avec un seul parent, l’autre étant décédé par exemple ?

Sans aller jusqu’à ces extrêmes, on pourrait estimer que puisque ces enfants sont déjà né, ou du moins conçus, il faut faire avec. Mais alors, si la société estime que ces enfants sont amenés à grandir dans un environnement psychologique fragile, le minimum serait de les faire suivre par les services de l’Aide Sociale à l’Enfance. Il n’en est rien, et heureusement !

Ce raisonnement par l’absurde démontre que la société estime déjà qu’un enfant peut grandir normalement dans des environnements familiaux divers : couple hétérosexuel, homosexuel, famille recomposée, famille monoparentale.

Autoriser la procréation assistée pour les couples homosexuels n’est en rien une nouveauté du point de vue de l’intérêt de l’enfant par rapport à la multiplicité des situations familiales déjà existantes. Il n’y a aucune raison de ne pas l’autoriser. Un enfant voulu et désiré par un couple homosexuel sera dans un environnement psychologique toujours bien plus sain que certains enfants non désirés dans des couples hétérosexuels.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pingouin094 - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires