Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 15:00

            Le PCF, et depuis longtemps, termine ses meetings par la « Marseillaise », suivi de l’ « Internationale », « terminant la Marseillaise pour toute l’humanité » comme le disait Louis Aragon. La « Marseillaise », chant de lutte et de révolte ne doit pas être l’apanage de quelques nationalistes xénophobes.

 

             Mais dans le contexte actuel, les récents discours de Ségolène Royal ne peuvent être compris comme une réappropriation par le peuple de gauche des symboles révolutionnaires que sont la Marseillaise et le drapeau tricolore.

 

             Les discours de Ségolène Royal viennent après ceux de Nicolas Sarkozy sur le ministère de « L’Immigration et l’identité nationale » et sonnent désagréablement comme une réponse à ceux-ci. Et cette réponse peut-être lue comme un révélateur de la pensée de Ségolène Royale :

            Aux discours nationalistes, voir xénophobes de Nicolas Sarkozy, une réponse juste aurait été des propositions concrètes concernant l’intégration en France des immigrés, de leurs enfants français, des sans-papiers… Répondre par des images telles que les drapeaux tricolores arborés aux fenêtres le 14 juillet, ce n’est pas s’adresser aux capacités d’analyses des français, ce n’est pas élever le débat, c’est s’adresser à leurs sentiments, surtout aux plus nationalistes d’entre eux. C’est abaisser le débat et ça s’appelle de la démagogie et du populisme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires