Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 13:47

Même s’il prétend avoir atteint ses objectifs, cela ne doit pas être la fête dans la maison Besancenot. L’objectif était-il réellement de faire moins de 5% des voix et de n’avoir aucun élu européen ? Certes, le NPA conforte son score en % des présidentielles, mais guère plus. Mais compte tenu de la participation, en nombre de voix, le NPA a fortement baissé. Du coup, l’ambition avouée du NPA de devenir le parti hégémonique à gauche du PS est caduque.

 

Par contrecoup, cela valide la thèse du Front de Gauche. Celui-ci obtient un score qui est plutôt bon, sans être non plus extraordinaire. Le bond par rapport aux élections présidentielles est notable, mais la progression par rapport aux élections européennes précédentes est faible. Le front de Gauche passe néanmoins de trois (en comptant l’outre-mer) à cinq siège. Un fait majeur est qu’il se positionne non pas derrière, ou au coude à coude avec le NPA, mais avec une certaine avance, 6% des voix contre 4.8 %.

 

La conséquence est que dans le futur proche, il y’aura encore plusieurs forces politiques distinctes dans la gauche anticapitaliste. Leurs dirigeants seront face à un choix : continuer séparément et se cantonner à un score le maintenant à la périphérie du jeu politique, ou s’unir et peser enfin dans le débat politique.

 

Si le NPA, le Front de Gauche et LO avaient fait liste commune, la somme de leurs scores faisant 13%, ? Avec une dynamique unitaire qui aurait très certainement attiré plus de voix, on peut penser que le Front de Gauche aurait pu talonner le PS à l’égal de ce que les Verts ont fait. Le paysage politique français n’aurait pas été le même au soir du 7 juin.

 

Une occasion « historique » a été manquée, mais ce ne sera pas la seule… La prochaine occasion, ce sont les régionales, l’année prochaine. Mais cette occasion là ne devra pas être manquée. Faire l’unité sur les scrutins de listes est faisable. Mais sur un scrutin uninominal comme aux élections présidentielles ou législatives, c’est impossible si cela n’a pas été fait avant ! Nous l’avons vu en 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent MELY - dans Elections Européennes
commenter cet article

commentaires

esteban 10/06/2009 16:02

Quelle belle victoire pour le FdG. Ce mettre à trois pour battre de si peu le NPA.Et le PC repart à la soupe avec le PS à Perpignan pour les municipales et le PG il va faire quoi aux régionales vu que ce même PC part aussi avec le PS?Sans parler d'évènements bizarre survenuent dans des bureaux de vote où les bulletins du NPA étaient absent des tables (oublier par l'employer municipale dans le coffre de la voiture) ou des réponses du style si tu veux voter NPA t'avait qu'à charger le bulletin sur le net? Mais plus étrange qu'étrange la plus part de ces évènement ont eu lieu dans des mairies PC. Vous avez dit Démocratie !!!!!

Laurent MELY 10/06/2009 16:54



Le "nombre" d'organisations n'est en aucun cas un critère permettant de mesurer l'impact électoral. Ce genre de remarques sent la personne aigrie.

 Dans le même genre d'idée aigrie, dois-je te faire la liste du nombre de municipalités ou feu la LCR est "allé à la soupe" avec le PS et le PCF aux dernières municipales. Dans ma ville, la
LCR avait accepté de fusionner au deuxième tour avec la liste commune PS - PCF, le PCF était d'accord, le PS a refusé. Comme quoi...

 Pour le dernier élément, on ne peut pas faire d'un cas particulier un cas général. D'autant qu'avec 28 listes présentes, une erreur matérielle était tout à fait possible et probable. Il y'a
eu des bulletins oubliés dans ma ville, (pas du NPA) et je peux te jurer que ce n'était pas volontaire.
 Maintenant, on peut aussi parler de la démocratie interne au NPA, si tu y tiens... Je crois qu'il y'aurait des choses à en dire.


 Enfin, rien ne dit que le PCF ira avec le PS aux régionales. L'histoire n'est pas écrite et le débat interne au PCF n'a pas encore eu lieu. Il sera vraissemblablement très influencé par les
élections européennes. Un bon score du Front de Gauche, un faible score du PS, ça ne va pas inciter à l'alliance avec le PS.


 Je t'invite à lire mon prochain article, qui sera sur le sujet et paraîtra ce soir ou demain.