Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archives

12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 19:38
Pour la gauche anticapitaliste, le premier tour des municipales se caractérise à mes yeux par deux éléments principaux :
Le premier est l’échec du PS à s’imposer comme le parti hégémonique de la gauche, notamment au moyen de primaires contre les maires sortants communistes. Hormis à Pierrefitte (93), toutes les primaires ont tournées très largement en faveur des listes d’unions de la gauche emmenées par les maires sortant communistes et en défaveur des listes du Parti Socialiste.
A mes yeux, cela prouve que les électeurs de gauche ne se reconnaissent pas dans le seul PS. Au contraire, des listes d’unions de la gauche créent une dynamique victorieuse, y compris contre la droite, avec la prise de villes comme Vierzon ou Dieppe dès le premier tour, et des dynamiques fortes dans d’autres comme Nîmes, Montluçon, Le Havre et tant de petites villes dont les médias n’ont pas parlé.
Le deuxième élément significatif est la percée de la LCR dans de nombreuses villes, y compris dans des villes où la gauche est forte et la municipalité à direction communiste.
Au plan national, le vote LCR peut-être considéré comme un vote protestataire face aux dégâts causés par la mondialisation ultralibérale. Mais qu’en dire au plan local, qui plus est dans des villes à direction communiste ? Le vote national a joué, sans aucun doute, mais est-ce la seule explication ? Le « contexte national » a joué, sans aucun doute, mais ce serait mépriser les électeurs que de penser qu’un si grand nombre se cantonne dans l’expression d’un « vote sanction national » sans implication locale.
Je crois que ce vote LCR indique une volonté réelle de voir se constituer les « contre-pouvoir locaux » à la droite appelé par toute la gauche, mais des « contre-pouvoir locaux » qui visent à mettre en œuvre au plan local de véritables politiques de résistance à la politique ultra libérale du gouvernement et à créer des espaces de vies communs où puisse se développer un autre mode de fonctionnement que le capitalisme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires